Outil de suivi de l’effectif des classes

Foire aux questions


L’école de mon enfant

Pourquoi certaines classes du cycle primaire ont-elles toujours plus de 20 élèves?

Lorsque l’Ontario a décidé de réduire le nombre d’élèves par classe, nous avions prévu que 10 % des classes du primaire pourraient avoir jusqu’à 23 élèves. Nous savons en effet que l’effectif des classes dépend de facteurs qui, dans certains cas, échappent au contrôle des conseils scolaires. Par exemple :

  • Lorsque des élèves déménagent et changent d’école, l’effectif de certaines classes peut varier d’un mois à l’autre.
  • La croissance des collectivités et la construction de nouveaux ensembles de logements peuvent également influer sur l’effectif des classes. Lorsque de nouvelles familles emménagent dans un quartier, leurs enfants fréquentent les écoles locales. La hausse du nombre de familles et d’élèves peut faire augmenter l’effectif des classes.

Le gouvernement collabore avec les conseils scolaires pour les aider à atteindre les objectifs fixés pour l’effectif des classes et chaque conseil scolaire établit son propre plan relativement à l’organisation des effectifs. Ensemble, nous avons atteint nos objectifs.

Dans l’ensemble de la province

En 2016-2017 :

  • 100 % des classes au primaire* ont 23 élèves ou moins par rapport à 64 % en 2003-2004;
  • 90% des classes au primaire* ont 20 élèves ou moins cette par rapport à 31 % en 2003‑2004.  

*Remarques :

  • Le pourcentage de l’effectif des classes au primaire a été arrondi.
  • Les chiffres étant arrondis, leur somme ne correspond pas nécessairement aux totaux indiqués.
  • Les classes de la maternelle et du jardin d’enfants à temps plein ne sont pas prises en compte dans les calculs de l’effectif des classes au primaire. Les classes de la maternelle et du jardin d’enfants à temps plein sont différentes des autres classes du primaire car elles sont dirigées par des équipes pédagogiques composées d’une enseignante ou d’un enseignant et d’une éducatrice ou d’un éducateur de la petite enfance, qui travaillent de concert pour appuyer l’apprentissage des enfants durant les deux années du programme de maternelle et de jardin d’enfants. Dans les cas où une classe de maternelle ou de jardin d’enfants à temps plein ne compte que 15 élèves ou moins, un seul adulte (enseignante ou enseignant) est requis.

En quoi la réduction de l’effectif des classes sera-t-elle utile à mon enfant?

Lorsqu’une classe a un effectif réduit, l’enseignante ou l’enseignant peut consacrer plus de temps et d’attention à chaque élève. L’élèves peuvent donc acquérir plus facilement des habiletés en lecture, en écriture et en mathématiques. De fait, des études ont montré1 qu’en réduisant l’effectif des classes, on peut :

  • améliorer le rendement des élèves;
  • accroître l’efficacité du personnel enseignant;
  • augmenter la satisfaction des parents.

Une étude sur ce sujet a révélé que les élèves placés dans de petites classes au primaire obtiennent de meilleurs résultats en lecture et en mathématiques, l’amélioration la plus marquée étant observée chez les élèves de milieux défavorisés et de cultures différentes.

En Ontario, qui est chargé d’établir les exigences concernant l’effectif par classe et l’organisation de l’effectif?

C’est le gouvernement de l’Ontario qui fixe l’effectif des classes et qui donne des fonds à tous les conseils scolaires pour les aider à se conformer aux exigences qui s’appliquent aux années d’étude. Votre conseil scolaire décide de l’utilisation de ces fonds et organise les classes et la dotation en personnel en fonction des besoins particuliers de chaque école. Communiquez avec votre conseil scolaire pour en savoir plus sur les mesures qu’il prend en vue de réduire l’effectif des classes.

1. Finn, Jeremy D., et Susan B. Gerber. Small classes in the early grades, academic achievement, and graduating from high school., Journal of Educational Psychology, 2005, vol. 97, n° 2, p. 214-223. Copyright 2005: American Psychological Association.
2. Glass, Gene V. Leonard S. Cahen, Mary L. Smith et Nikola N. Filby. School class size: Research and policy, 1982, Beverly Hills (Californie), Sage.